Accès direct au contenu

Image Bandeau 0 Image Bandeau Gauche 0

Vous êtes ici : Accueil > Le Conseil général > Actualités

La rentrée du Centre européen de prévention du risque inondation

Stéphanie Bidault, déléguée générale et Nicolas Bauduceau, directeur technique et scientifique du Centre européen de prévention du risque inondation.

Stéphanie Bidault, déléguée générale et Nicolas Bauduceau, directeur technique et scientifique du Centre européen de prévention du risque inondation.

(Photo Cepri)

07/09/2012
Créé en 2006, à l’initiative du président Doligé, le Cepri est une association nationale au service des collectivités ou syndicats qui cherchent à concilier développement et compétitivité des territoires avec le risque inondation. En cinq ans, il est devenu un acteur privilégié entre les collectivités et l’État. Rencontre avec Stéphanie Bidault, déléguée générale.
Quels ont été les faits marquants du début de l'année 2012 pour le Cepri ?
Stéphanie Bidault : "Trois faits principaux ont marqué le début de l’année 2012. Tout d’abord, le changement de présidence en juillet à l’occasion de l’assemblée générale et du conseil d’administration. Marie-France Beaufils, sénatrice-maire de Saint-Pierre-des-Corps a été élue présidente, suite à la fin du mandat du président Doligé. Par ailleurs, nous avons connu une augmentation importante du nombre de nos membres en passant d’une quarantaine à une soixantaine, avec l’arrivée de collectivités importantes comme la Ville de Paris ou encore la Communauté urbaine de Bordeaux, offrant au Cepri un maillage national important et une reconnaissance. Enfin, le Cepri s’est doté d’un Comité d’experts bénévoles qui se réunira trois fois en 2012 et qui accompagne l’association sur des questions techniques."

Quelle a été l’actualité du Cepri cet été ?
"Nous venons d’éditer un guide début juillet, sur le thème de la vulnérabilité des activités économiques aux inondations. Ce guide a été bien relayé par la presse, notamment Le Moniteur des travaux publics et du bâtiment et localtis.info. Nous allons poursuivre sa diffusion vers les organismes qui pourront transmettre les réflexions et les éléments de méthode sur la gestion du risque inondation des entreprises, en particulier les chambres de commerce et d’industrie et les régions."

Quels sont les grands dossiers de la rentrée pour le Cepri ?
"Parmi les dossiers en cours, nous nous impliquons fortement sur le suivi de la transposition de la directive européenne relative à la gestion et l’évaluation du risque inondation et en particulier sur les réalisations en cours. Dans ce cadre, Éric Doligé avait fait passer un amendement sur la nécessité de définir une stratégie nationale de la gestion de ce risque en France, stratégie qui est en cours de finalisation. Nous travaillons, par ailleurs, à la réalisation de deux à trois nouveaux guides d’ici la fin de l’année. Un autre axe fort consiste à développer de nouveaux partenariats et à intégrer des projets ou des programmes européens pour faire connaître l’expertise française en matière de gestion du risque inondation. Enfin, nous allons sortir à l’automne une nouvelle version bilingue français-anglais de notre site Internet qui permettra un accès plus simple aux nombreuses informations que nous diffusons."

Quels sont les sujets sur lesquels collaborent le Cepri et le Département ?

"Les sujets sont nombreux et la collaboration naturellement fructueuse avec le Conseil général. Par exemple, nous avons des échanges réguliers autour du Plan de continuité d’activité du Conseil général du Loiret qui est une collectivité en pointe sur ce thème. Nous menons conjointement des réflexions sur l’opportunité d’intégrer la gestion des déchets post-inondations aux PEDMA*. Par ailleurs, le Conseil général est membre du réseau des Papi** qui vise à réduire les conséquences des inondations sur les territoires à travers une approche globale du risque. Enfin, le Cepri est à la disposition du Département pour toute question relative aux répercussions de la transposition de la directive européenne au plan des territoires."

* Plan d'élimination des déchets ménagers et assimilés
** Programmes d’actions de prévention des inondations
G. Rumeau

Le Cepri en bref

• Association loi 1901, créée en 2006
Présidente : Marie-France Beaufils, sénatrice-maire de Saint-Pierre-des-Corps
Effectif : 7 personnes et une stagiaire
Budget 2012 : 650 k€
• 60 membres répartis dans toute la France
Comité d’experts : 12 bénévoles reconnus au plan national
• Siège à Orléans
• Plus d’une douzaine de publications (guides et rapports)



Rédigé par Guillaume Rumeau

mise à jour le 7 septembre 2012