Accès direct au contenu

Image Bandeau 0 Image Bandeau Gauche 0

Vous êtes ici : Accueil > Environnement > Atlas > Parcs départementaux

Parc de Sully-sur-Loire

Le parc de Sully-sur-Loire a pour vocation de développer la promenade en famille et la découverte du milieu naturel à travers un parcous botanique.

Le parc de Sully-sur-Loire a pour vocation de développer la promenade en famille et la découverte du milieu naturel à travers un parcous botanique.

(Photo E. Boutheloup)

Entre la Loire et la Sange, le parc départemental de Sully-sur-Loire déroule ses 41,5 ha d'Espace naturel sensible (ENS) droit devant l'ancienne demeure du Duc de Sully. Partie intégrante du château, ce parc a pour vocation de développer promenade et découverte du milieu naturel.
Un parc aux 11 entrées. A Sully, tous les chemins mènent au parc départemental... ou presque ! Nord, sud, est ou ouest, pas moins de 11 entrées ceinturent le site : deux depuis la Loire (entrées principales), trois depuis le centre-ville par les douves du château ou l'allée des tilleuls, trois au sud depuis les berges de la Sange (rivière qui alimente les douves du château) et enfin trois autres à l'est du côté des étangs communaux. Quoi qu'il en soit, peu importe d'où l'on entre, le cheminement à travers ses longues et belles allées permet de découvrir des arbres du 19e siècle, plantés à la fois dans la partie historique du domaine attenante au château (près des douves, des grandes étendues de pelouse et de l' arboretum) et dans la zone est, humide et boisée, des étangs.

Propriété du Département depuis 1962, le parc de Sully-sur-Loire a pour vocation de développer la promenade en famille (à pied, en vélo ou en calèche en été) et la découverte du milieu naturel à travers notamment un parcous botanique. Outre de remarquables peuplements de grands chênes pédonculés mais aussi d'érables et de charmes communs, quelques 184 espèces végétales ont été recensées au sein de l'Espace naturel sensible.

Des espèces à forte valeur patrimoniale. En longeant vers le sud la petite rivière de la Sange, bordée de cyprès chauves plus que centenaires, on rejoint alors, vers l'est, une belle prairie de fauche (5 ha) puis la zone humide des étangs (4,1 ha) entourée d'une forêt de saules blancs et de peupliers. Ces milieux encore préservés et sauvages, sont propices à l'observation d'insectes (papillons, criquets, lézard des murailles, perdrix grise...) et d'oiseaux pouvant parfois présenter une forte valeur patrimoniale (aigrette garzette, sternes naine et pierregarin, pie-grièche écorcheur, bihoreau gris, canard chipeaux…).

Pour ceux qui remonteront le parc par l'allée centrale, bordée d'arbres séculaires, ils pourront se laisser surprendre par le bruit du bec du pic mar - très présent dans cette zone - rebondissant sur un arbre ou le papillonage du Mélitée du Plantain dans l'autre petite prairie de fauche. Mais la surprise la plus étonnante du parc reste la présence d'une réplique de la grotte de Lourdes que l'on peut observer au cœur de la nature. En limite est du parc, on choisira alors de rejoindre les étangs et la rivière de la Sange ou de poursuivre la balade vers la Loire, en zone ici Natura 2000, sur le GR sentier de la Vallée des Rois. Peut-être y fera t-on de belles rencontres : celle d'une loutre d'Europe ou d'un castor, espèces emblématiques du dernier grand fleuve sauvage.

Sources : Rapport de Lindénia, "Elaboration de plans de gestion pour 5 espaces naturels sensibles du Loiret : Parc de Sully-sur-Loire", décembre 2010.


Afficher Parc de Sully-sur-Loire sur une carte plus grande

Ouverture

Accès libre toute l'année



Rédigé par Gwenaël Cuny

mise à jour le 17 août 2011