Accès direct au contenu

Image Bandeau 0 Image Bandeau Gauche 0

Vous êtes ici : Accueil > Economie > Développement économique

Une dynamique économique solide et durable

Laiterie à Saint-Denis-de-l'Hotel

Plusieurs dispositifs d'accompagnement financier, sous forme d’aide ou encore d’encouragement à la modernisation de l’outil de production ont été mis en place

(D. Chauveau)

Pour maintenir le Loiret parmi les leaders en termes d'implantations d'entreprises et d'emploi, le Conseil général est le partenaire actif des acteurs économiques, pilotant ou soutenant l'implantation de zones d'activités, l'accueil de nouvelles entreprises, le développement du tissu économique des communes…
Contribuer à l'implantation de nouvelles entreprises.
Afin de favoriser l'implantation de nouvelles entreprises dans le Loiret, le Conseil général a créé en 1982 "L'Agence de développement économique du Loiret" (ADEL). Travaillant en relations étroites avec les collectivités locales, les services de l’État et les partenaires économiques départementaux, l’Adel est l'interlocuteur privilégié des investisseurs, français et étrangers auxquels elle apporte un ensemble de services : pré-expertise de faisabilité, proposition de sites d’implantation, soutien auprès des collectivités locales, portail emploi, service d'accompagnement des salariés…
 
En plus de vingt-cinq ans, l'Adel a permis de concrétiser près de 1 000 projets de toutes tailles dans tous les secteurs, ayant engendré 24 000 emplois et généré plus d'un milliard d'euros d'investissements immobiliers. Pour contribuer à l'implantation de nouvelles entreprises mais également au développement d'entreprises départementales existantes, le Conseil général a mis en place plusieurs dispositifs d'accompagnement financier, sous forme d’aide à l’investissement immobilier ou encore d’encouragement à la modernisation de l’outil de production.

Dans les communes, l'accueil ou le maintien d'activités économiques ou commerciales est déterminant. Pour les y aider, le Conseil général participe au financement d'Ateliers-Relais destinés aux PME-PMI ou soutient les opérations de maintien des commerces de 1ère nécessité afin assurer un service de proximité à la population. Il s'implique également aux côtés de l'État et de la Région dans des opérations collectives de modernisation du commerce, de l’artisanat et des services (ex ORAC).

Financer les travaux d'aménagement des zones d'activités.
Plus de 150 zones d'activités maillent le territoire du Loiret. Zones de proximité implantées au cœur des terroirs ou plus grandes structures (les "Parcs d'activitésd'intérêt départemental", au nombre de douze) localisées près des principales voies de communication, elles constituent un ensemble d'infrastructures adaptées à tout type d'implantation ou de projet de développement.
 
Pour aider à la création et au développement de ces différents espaces, le Conseil général intervient via le Fonds Départemental d'Aménagement du Territoire et le Fonds Départemental de Solidarité, en finançant notammentles travaux d'aménagement de ces zones. Dans certains cas, il assure lui-même la maîtrise d'ouvrage de projets structurants (Zone d'activités de Gidy, Portes du Loiret…).
 

"Loiret 2021" et "Planète Loiret" : demain se prépare aujourd'hui !

Le Conseil général s'est doté en 2004 d'un "Plan Stratégique de Développement et d’Aménagement du Département" à l’horizon 2015. Actualisé depuis lors avec "Loiret 2021", ce document stratégique définit les priorités départementales en matière de développement économique, d'aménagement et de gestion de l'espace, d'équipements et d’infrastructures, d'organisation des services… et les politiques à mettre en œuvre (objectifs et moyens). Dans le prolongement de "Loiret 2021", le Conseil général a signé avec les présidents des chambres consulaires du Loiret une "Charte pour le développement durable du Loiret", baptisée "Planète Loiret", qui instaure une concertation départementale autour des grands enjeux du futur.

Chiffres-clés

  • 5,87 % : c'est le taux de taxe professionnelle fixé par le Conseil général, l'un des plus bas de France, comme le sont les autres impôts directs collectés par le Département.
  • 12 millions d'euros : c'est le budget annuel moyen que le Conseil général consacre au développement économique et à l'emploi dans le Loiret
  • 24 000 : c'est le nombre d'emplois créés en vingt-cinq ans par les entreprises accompagnées par l'ADEL
  • 12 : c'est le nombre de zones d'activité dites “d'intérêt départemental”, destinées à l'accueil de grandes entreprises
  • 8,1 % : c'est le taux de chômage (3e trimestre 2009) dans le Loiret (inférieur d'un point au niveau national : 9,1 %)
  • 82 : c'est le nombre de communes du Loiret qui ne disposent d'aucun commerce (sur un total de 334)

L'économie du Loiret et ses pôles d'excellence

Le Loiret compte un grand nombre d'entreprises leader dans leur secteur. Leur maillage avec un réseau de PME performantes a permis de constituer huit pôles d'excellence : Agroalimentaire, Industrie graphique, Logistique et transports, Matériaux composites, Informatique et électronique, Pharmacie, Construction mécanique et équipementiers.
De nombreuses entreprises départementales sont également parties prenantes de deux pôles de compétitivité à rayonnement international : "Cosmetic Valley" (beauté et bien être) et le pôle "Sciences et systèmes de l'énergie électrique".

► En savoir plus sur l'économie du Loiret



Rédigé par Gwenaël Cuny

mise à jour le 25 septembre 2013