Accès direct au contenu

Image Bandeau 0 Image Bandeau Gauche 0

Vous êtes ici : Accueil > Environnement > Nature

Valorisation du canal d’Orléans

En 2012, il est envisagé d’ouvrir la navigation aux deux extrémités du canal

En 2012, il est envisagé d’ouvrir la navigation aux deux extrémités du canal

(D.R.)

La réhabilitation du canal d’Orléans, initiée en 2004 par le Conseil, vise à la remise en navigation des 78 km de la voie d’eau en 2020.
Le projet prévoit la restauration de la voie d’eau, des écluses, du patrimoine bâti, la valorisation du patrimoine naturel, l’implantation de haltes fluviales et la création d’itinéraires de chemins de randonnées. De nombreux travaux sont en effet déjà engagés : restauration de treize écluses, aménagement du chemin de halage, confortement de berges, réhabilitations d’ouvrages hydrauliques, réhabilitation des maisons éclusières.

En 2012, il est envisagé d’ouvrir la navigation aux deux extrémités du canal avec la mise en service de 16 écluses. La liaison d’Orléans à Montargis par les bateaux de plaisance est projetée pour 2020. Elle nécessitera d’importantes opérations de curage, la restauration de 11 écluses supplémentaires et des ouvrages hydrauliques ainsi que la réfection des berges. Une amélioration du fonctionnement hydraulique est également indispensable. A cet effet, une étude en cours a confirmé la faisabilité d’augmenter les apports en eau dans le canal.

L’estimation prévisionnelle de l’ensemble du projet, initialement de 80 millions d’euros, pourrait être très largement réduite grâce à l’emploi de techniques végétales pour protéger les berges. Enfin, l’aménagement de haltes fluviales destinées à créer un lien entre la voie d’eau et l’arrière-pays ainsi que le renforcement des activités commerciales et de loisirs (baignades, restauration, camping, activités nautiques) sont autant de paramètres qui favoriseront l’attractivité touristique du canal d’Orléans. Depuis 1985, date à laquelle l’Etat a confié la gestion du canal d’Orléans au Département, 20 millions d’euros ont été investis pour la restauration de la voie d’eau et des maisons éclusières. Par ailleurs, le Conseil général participe financièrement à l’entretien du patrimoine du canal assuré par le Syndicat Mixte de Gestion du Canal d’Orléans (SMGCO).



Durée et objectifs

Date de début : 2004
Date de fin : 2020
Réhabiliter le canal d’Orléans pour sa remise en navigation : restauration de la voie d’eau, des écluses, du patrimoine bâti, et valorisation touristique de l’ensemble du linéaire.

Historique

  • 1677-1678 : creusement du 1er tronçon entre Vieilles-Maisons-sur-Joudry et Buges et ouverture au transport du bois et du charbon
  • 1681-1687 : construction du canal jusqu'à la Loire à Orléans
  • 1692 : ouverture du canal
  • 1692-1793 : âge d'or du Canal, 1500 à 2000 bateaux remontent la Loire depuis Nantes pour gagner Paris
  • 1908-1921 : prolongation des travaux entre Combleux et Orléans
  • 1954 : déclassement du canal et passage du dernier bateau
  • 1978 : création du Syndicat Mixte de Gestion du Canal d'Orléans
  • 1984 : le Loiret prend la gestion du domaine pour 50 ans
  • 2012 : réouverture à la navigation entre Orléans et Fay-aux-Loges et Grignon et Châlette-sur-Loing
  • 2020 : réouverture totale entre Montargis et Orléans

Chiffres-clés

  • 20 M€ investis par le Département depuis 1985 pour restaurer le canal
  • 40 M€ nécessaires pour une remise en navigation
  • 700 ha de superficie totale dont 210 ha de plans d'eau et 215 ha de forêts
  • 78,65 km de long
  • 40 immeubles (dont 22 maisons éclusières) situés sur le domaine du canal
  • 27 écluses sur les 72 km gérés par le Département et le Syndicat
  • 2 bases de loisirs



Personne à contacter

manuel.baude@cg45.fr


Rédigé par Gwenaël Cuny

mise à jour le 13 juin 2010